Publié par : footixoutils | 18 juillet 2013

Qui suis-je ?

Une fois n’est pas coutume une devinette :

Je me délecte des cerises de Footix alors que lui, le niais, me considérait jusqu’alors comme une alliée.

Qui suis-je ?

rps20130701_133615_849

Dans un de mes cerisiers, le 29 juin 2013

Publicités
Publié par : footixoutils | 18 juillet 2013

Supprimer une souche

Je devais dormir comme une souche : plus d’un an sans post, des dizaines de commentaires en attente, un blog en déshérence, tout concourt à annoncer une mort clinique par abandon…

J’ai eu envie d’écrire un petit peu ce soir, alors me voici.

J’ai rencontré un souci cette semaine avec un gros arbuste, un forcicia qui avait grandi plus que de raison et qui empiétait très largement donc sur mon espace vital ( Lebensraum dans le texte ).

J’ai donc décidé bien vite de le supprimer, évidemment, il m’est resté une belle grappe de souches, comment m’en débarrasser ou tout au moins les es effacer ?
Je dois avouer bien modestement avouer que l’idée d’extraire une souche à la pioche en une demi-journée dans un sol très dur m’enchante nettement moins que lorsque j’avais 25 ans.
Je ne suis pas non plus particulièrement adepte des désherbants agressifs, alors comment faire simple ?

C’est de l’atelier, comme souvent, qu’est venue la solution : pourquoi ne pas essayer avec ma scie sabre Parkside  ( Lidl ! ) qui n’avait jamais vraiment servi ?

20130712_144208

La scie sabre Parkside et son premier méfait

Une fois la scie affublée de la plus grande lame neuve disponible dans ma boîte, je me suis mis en devoir d’annihiler la souche.

C’était fait en moins de cinq minutes, sans efforts ( merci à la poignée rotative de la scie sabre ).

Tout content de ma réussite, je me suis suite attaqué à d’autres souches que j’avais jusque là négligées dont une de mirabellier plus dense et plus imposante ( vingt cinq à trente centimètres de diamètre ).

Il me reste une très grosse souche issue d’un très volumineux pommier du Japon, mais ma lame qui avait précédemment œuvré sur les quatre souches précédentes a alors déclaré forfait.
Pour une lame qui m’avait sans doute coûté moins de deux euros ( pack Parkside ), c’est honnête et je rééditerai cette expérience, mais pour la grosse souche restante, j’ai une toute autre idée en tête, je vais la mettre en oeuvre et je reviendrai vous en parler, en cas de succès bien sûr !

Publié par : footixoutils | 4 juillet 2012

Projeter un enduit

Ce billet va se démarquer des autres, je ne vais pas parler d’un outil que je connais bien, ni comparer deux vendeurs, encore moins vous parler de ma dernière trouvaille low-cost.

Non, je vais simplement essayer de répondre à la question suivante : avec quel matériel peut-on enduire ( ou crépir ) un mur quand on désire très fort se passer de la truelle et de la taloche après une mauvaise expérience avec ce duo satanique ?

Il ne s’agit évidemment pas d’utiliser une machine à crépir lourde et complexe mais un système léger fonctionnant avec un compresseur d’atelier.

Je vais essayer de résumer ici toutes les infos que j’aurais aimé trouver sur le web avant d’acheter mon matériel. Mes recherches sont été longues et compliquées, je souhaite simplifier les choses à ceux qui se trouvent dans la même situation.

Pour ce faire, il faut d’abord trouver un sablon ( ou un projecteur d’enduit ) :

Le sablon, après utilisation puis nettoyage

Voici le mien, c’est un modèle Lacmé, facturé 250 euros TTC, il m’a semblé un bon compromis, il était disponible et surtout le vendeur en lequel j’ai entière confiance avait l’expérience de son utilisation.

Il faut ensuite un compresseur électrique, celui que j’utilisais jusqu’alors, 50 litres et 2,5 CV à entrainement direct, très bien pour souffler, boulonner, gonfler… ne suffisait pas ici .
Après essai, il apparaît que le moteur est trop poussif et que la cuve est trop petite.

Me voici donc parti pour un modèle un peu plus gros ( Sentar marque de GSB, 400 euros, 100 L, 3 CV, 72 kg, entraînement par courroie, roues gonflables, étant donnée la nature du terrain, c’est un point essentiel ).

Compresseur au travail : à l’ombre

Une de mes inquiétudes disparaît : le nouveau compresseur convient pour travailler :

  •  Il est bien loin de tourner en continu, c’est rassurant ( le constructeur du compresseur indique un taux de travail admissible de 60 %, il est inférieur à cette valeur ici )
  • le débit est largement suffisant pour projeter de l’enduit ciment. La pression idéale pour travailler me semble comprise entre 4,5 et 5 bars.

A noter que je l’avais disposé à l’ombre pour le ménager et améliorer son rendement et que l’huile était, après 90 minutes de travail absolument noire, c’est un avantage de la jauge à lecture directe que de pouvoir s’en rendre compte.
Une vidange s’imposera rapidement.

J’ai hésité à acheter un modèle 150 litres, j’ai bien fait d’opter pour ce 100 L qui bien que plus léger reste néanmoins très difficile à déplacer sur terrain accidenté.

Il faut ensuite raccorder le sablon ( ou projecteur d’enduit ) au compresseur, le noeud du problème se situe ici. Disons-le tout de suite, le sablon est livré avec deux connecteurs, l’un est un connecteur rapide classique qui ne convient pas : il constitue un goulet d’étranglement qui ne fournit pas le débit nécessaire au sablon.

Il faut donc modifier très légèrement le compresseur : remplacer un des bouchons de cuve par un régulateur de pression de gros diamètre, une vanne et y adapter un raccord type « pompier » appelé aussi raccords express symétrique. Le tuyau utilisé a un diamètre de 20 mm.

De droite à gauche : régulateur / épurateur, vanne et raccord pompier

L’ensemble est disponible avec tout un jeu de raccords en 21 x 27, 20 mètres de tuyau ( de prime abord,  je trouvais cette longueur excessive, à l’usage c’est très bien ), la vanne, l’épurateur / régulateur chez Lacmé pour 180 euros TTC en plus du sablon. C’est un peu excessif, mais cela a l’avantage de permettre de travailler rapidement.

Un détail : dans cette fonction l’épurateur ne sert à rien, un régulateur simple ferait l’affaire, cela existe-t-il ?

Une fois tout ceci monté, l’ensemble fonctionne parfaitement, j’ai projeté à ma toute première utilisation 10 m² de mortier bâtard sur 10 mm d’épaisseur en une heure et demie environ. Si ma marge de progression en terme de qualité de travail reste importante, l’outil donne satisfaction.

Mes modestes débuts au sablon

J’ai utilisé pour la première couche un enduit bâtard ( chaux blanche et ciment blanc ) dosé à environ 600 kg de liant / m3. Pour la seconde couche, de finition, je le doserai à 450 kg/m3 environ.

Le coût en matériaux d’un tel enduit est très bas,de l’ordre de 3 euros / m². Si l’on réalise la première couche en utilisant du ciment gris, on arrive à une somme encore inférieure.

Publié par : footixoutils | 5 juin 2012

HM Diffusion en redressement judiciaire

Je ne peux pas vraiment dire que la chose m’étonne : HM Diffusion ( qui ne fait qu’un avec le discounter Arondia, rappelons le ) a été placé le 24 avril en redressement judiciaire . L’information, pourtant largement publiée sur les forums dédiés au bricolage, m’avait échappé.

C’est évidemment le fruit d’une politique tarifaire qui dépasse l’entendement, je l’ai souvent écrit.

Gageons que l’avenir voie l’instauration d’une VPC plus respectueuse du consommateur et qui permettrait d’acheter en France à des tarifs raisonnables.

Publié par : footixoutils | 27 avril 2012

Mon étau

Le récit de l’achat de mon étau ou plutôt de mes étaux successifs :  je viens de trouver celui qui m’apparaît comme le candidait idéal, il est temps d’en parler.

Avant d’y arriver je dois évoquer ma petite histoire personnelle en la matière.
On m’avait donné, naguère,  un petit étau sans grande valeur que j’avais fixé au petit établi ( support ) de ma perceuse à colonne pour éviter d’encombrer mon établi principal qui me servait aussi de table de montage à l’époque.
Petit, mal placé, mal fixé, usé, il ne me donnait pas satisfaction.
J’ai souvent envisagé d’acheter mieux, mais j’ai toujours été rebuté par le prix élevé ( à partir de 100 euros ) d’un étau de bonne taille en regard des prestations offertes.

Puis, presque par hasard, pour une quinzaine d’euros, j’ai acheté un étau Powerfix ( Lidl ), que j’ai cassé à la troisième utilisation : la fixation du chariot sur le socle de l’étau était trop fragile.
De guerre lasse, je me suis décider à me mettre en chasse ( sur le web puisqu’en boutique physique, les produits proposés étaient aux alentours de 300 euros pour un produit qualitatif ) d’un étau sérieux et polyvalent.

Mon premier choix fut celui-ci :

Etau multifonction ( image Axminster )

Le prix est très raisonnable, outre-manche, ce type d’étau à deux axes de rotation est plébiscité par les facteurs d’instruments à cordes notamment. Un grief pour moi, il me semblait un peu léger ( 13 kg ) et inadapté au travail du métal. Exit donc, mais pas forcément définitivement, je me l’offrirai un jour en appoint.
Cet étau vaut 40 euros chez Axminster et 55 euros chez Métiers et passions. Le mécanisme des frais de port ( constants chez Axminster et parfois gratuits chez Métiers et Passions ) atténue largement l’écart entre les deux boutiques pour un achat depuis la France.

Je me suis ensuite porté vers cet étau :

Étau multifonction lourd ( image Axminster )

Il est :

  • plus de deux fois plus lourd que le précédent.
  • capable de tourner lui aussi sur deux axes verrouillés par une vis, angle libre ici.
  • équipé d’une mâchoire ( fixe ) adaptée aux tubes.
  • doté d’une ouverture maximale de 125 mm.
  • vraiment attirant ( je m’étonne moi-même d’écrire cela d’un étau ).

Il est vendu 100 euros ( + 20 euros de frais de port ) chez Axminster et correspond tout à fait à ce que je cherchais.
J’allais donc sauter le pas quand j’ai reçu par mail une info commerciale de Métiers et Passions proposant le port gratuit sur les objets lourds ( ce type d’offre revient régulièrement, plusieurs fois dans l’année en tout cas ). J’ai donc regardé leur offre de plus près et je suis tombé sur le cousin de l’étau Axminster :

Étau multifonction lourd de métiers et passions
( photo tirée de la boutique web )

La rotation se fait ici aussi sur deux axes mais le verrouillage est automatique au début du serrage ( ce qui est plus rapide mais peut-être moins pratique dans certains cas ), les mâchoires droites sont largement plus massives, le porte tube tube est démontable et réglable, l’étau est fixé à l’établi par trois vis de 12 mm contre quatre sur le modèle précédent, l’ouverture maximale est plus faible de 2,5 cm, le produit semble ( au vu des photos tout au moins ), moins bien fini que son homologue sino-britannique.

Il m’a semblé que cet étau, pesant 27 kg, vendu 86 euros et ici sans frais de port était ( de peu j’en conviens ) le meilleur compromis : c’est donc celui que j’ai choisi.

Il m’a été livré sanglé sur une demi-palette. Comme à chaque fois ( ou presque ) sur un outil chinois, le montage était défaillant : ici, c’était le cas des mâchoires porte-tube qui étaient inversées, l’une d’entre elles était mise de biais par une vis perdue qui n’avait rien à faire là où elle était :  incroyable, mais chinois !

Passées les dix minutes consacrées à le nettoyer et à remettre tout cela en ordre, la conclusion s’impose d’elle-même : l’outil est formidable, massif, très solide, le serrage est parfait, sans jeu, le desserrage rapide, la rotation sur deux axes terriblement efficace.

Étau installé sur mon établi

Voici enfin l’étau qu’il me fallait !

Lien vers les sites marchands :

Publié par : footixoutils | 18 avril 2012

Le vrai prix d’une pince

Depuis quelques temps, je l’intéresse un peu ( trop, on me l’a déjà dit ) aux prix de HM Diffusion.

Soit.

Mais je voudrais pouvoir comprendre ceci ( copies d’écran du vendredi 24 février 2012 à 13h30 ) :

Pince de 12,7 mm pour Dewalt 625, HM Diffusion France :

Donc, 46 euros, pour moi acheteur français

Pince de 12,7 mm pour Dewalt 625, HM Diffusion , Allemagne :

Et 10 euros pour mon voisin allemand...

J’ai mon avis sur la question évidemment, pour l’instant, je vous livre, l’info, toute nue.

Je n’ai pas poussé mes recherches plus avant, il s’agit du premier article sur lequel je suis tombé sur le site allemand.

Liens vers les deux pages :

HMDiffusion, France
HMDiffusion , Allemagne

Publié par : footixoutils | 2 mars 2012

Mon outil préféré

Il y a peu, le webmaster du blog « fabriquez des meubles » m’a gentiment sollicité pour répondre à quelques questions sous la forme d’un portrait de bricoleur.

Je parle rarement de moi de façon personnelle, mais l’exercice m’a réellement plu, je dois bien l’avouer. En répondant à ces quelques questions, j’ai écrit que mon outil préféré est la défonceuse ( la Makita 1110 pour être précis ). J’ai hésité entre celle-ci, ma scie sur rail que j’affectionne particulièrement et mes visseuses à chocs, des outils formidables également.

Cet après-midi, en, taillant mes arbres fruitiers, j’ai réalisé que mon outil préféré n’était pas comme je le dis si souvent un électroportatif mais le véhicule utilitaire que je me suis offert il y a quelques mois.

Mon jouet favori

C’est tout simple, c’est l’objet que j’ai le plus de plaisir à utiliser en ce bas monde.

Il sait tout faire :

  • transporter une charge jusqu’à 1200 kg.
  • aller dans des endroits inaccessibles autrement, lui seul me permet d’apporter chez moi les matériaux exactement à l’endroit où j’en ai besoin contrairement à une livraison par camion.
  • cet après-midi, il m’a servi de brouette géante et d’escabeau mobile pour tailler mes arbres fruitiers, j’en ai 63, ce qui représente un peu de travail.
  • tracter sans souci des charges importantes.
  • transporter des plateaux de chêne de 3,60 m de long, j’ai mis jusqu’à 400 kg sur le porte échelle.
  • déplacer ( benne et remorque ) 2 tonnes d’agrégats en un seul trajet.
  • déplacer 2,5 stères de bois de chauffage.

Je voulais acheter ce genre de véhicule depuis très longtemps, là,  je vis un rêve de bricoleur.

Un pick-up ou comment transporter 1 m3 de plateaux de chêne en toute quiétude

Publié par : footixoutils | 20 février 2012

Une semaine, un prix

A noter : ce billet m’a été inspiré par un fil de discussion dans un forum.

Chaque semaine ou chaque quinzaine ( dans la mesure du possible ), j’essaierai d’indiquer dans quelle fourchette on peut trouver un produit particulier et utile dans le cadre de mon activité favorite : le travail du bois.

J’indiquerai le prix le plus bas en VPC ( France et éventuellement Europe), le prix le plus haut en VPC, ainsi que le prix le plus bas que j’aurai trouvé en magasin physique.
Dans le cas de la VPC, j’essaierai de citer deux prix inférieurs, l’un au moins concernant un fournisseur auquel je suis habitué.
Je terminerai en précisant par quelle voie j’ai finalement acheté le produit.

Si vous avez des informations pour corriger ces relevés de prix, je vous invite à me les communiquer par le biais des commentaires.

Ce premier billet est consacré à un outil que j’utilise tous les jours mais que j’ai finalement peu en main ( et pour cause ) : les serre-joints automatiques Irwin Quick Grip XP.

Irwin Quick Grip ( photo Irwin )

J’en ai 6 exemplaires en trois tailles, j’utilise très souvent le modèle 150mm, c’est celui que j’ai choisi ici.
Cet outil a énormément de points forts que je détaillerai dans un prochain billet, un des moins connus était de pouvoir se fixer à travers un établi en 10 secondes en utilisant une perforation de 22 mm, ce qui est assez unique compte tenu de ses performances.

Les prix indiqués sont ttc, arrondis à l’euros près, les frais de port dont les conditions varient fréquemment dans le temps pour une même offre ne sont pas indiqués.

En point de vente physique :
Mon négociant en matériaux ( Big Mat ) le propose à 29 euros, hors remise de 5 % qu’il m’accorde systématiquement.

En VPC française :

J’ai trouvé ce serre-joint Quick Grip XP 150 mm à 24 euros pour le prix le plus bas chez Maxoutil, que je n’ai jamais pratiqué, Métiers et Passion dont je suis plus familier, le propose habituellement à 30 euros et actuellement ( opération commerciale en février 2012 ) à 25 euros.

Pour le haut de la fourchette, on relève un tarif de 44 euros chez HM Diffusion.

En VPC européenne :

Je n’ai pas eu l’occasion de chercher ce produit sur un site web étranger.


Comme à chaque fois qu’un  produit est disponible, qu’il est à un prix raisonnable, j’achète bien évidemment mes serre-joints Irwin localement, ici chez Big Mat, à quelques kilomètres de mon atelier.

Publié par : footixoutils | 16 février 2012

L’affaire du siècle

Si ce n’est pas l’affaire du siècle chez Weldom, c’est bien celle de l’année, sans aucun doute :

Extrait d'un document commercial de Weldom

Rappelons qu’une scie circulaire plongeante  sur rail est unanimement un des outils les plus utiles :

Recouper une porte, déligner du bois brut, couper un panneau de 2,5 mètres de long, mettre à longueur des chevrons sur une charpente : elle sait tout faire et peut quasiment toujours remplacer la scie sur table en offrant des capacités en plus ( elle va à la pièce et non l’inverse ).

Elle possède une qualité qu’aucun autre outil ne partage avec elle, le rail antidérapant simplement posé sur une pièce, elle permet de réaliser une coupe précise ( le trait de scie est contre la lèvre en caoutchouc du rail ) sans calcul ni mesure.

Je n’ai pas l’habitude de conseiller un outil que je n’ai pas personnellement utilisé, mais dans ces conditions, c’est une offre ( limitée dans le temps ) absolument incroyable.

Elle est vendue sous plusieurs marques Kity 550, Woodstar Divar et Scheppach CS 55 notamment. On la trouve également sous la marque Redstone en GSB chez Leroy Merlin.

Document haute résolution de NMA,fournisseur d'outils au Royaume-Uni

On trouve un test sur le blog (en  allemand ) de Michael Hild.

Elle y est comparée au modèle Makita qui n’est pas la meilleure scie sur rail sur le marché d’après les magazines US.

Visiblement la machine fait son travail mais n’est pas formidable côté sécurité et ergonomie. Trois fois moins chère qu’une Festool, elle ne pouvait pas jouer dans la même catégorie. Pas de surprise finalement, c’est bien un outil de GSB.

Le test ne l’évoque pas, mais le rail Woodstar a un ergot qui empêche la scie de basculer : bonne idée. La machine a aussi un couteau diviseur.

Quand j’ai acheté ma première plongeante il y a dix ans, j’ai pris une Festool ATF 55 ( j’ai maintenant une TS 55 ), ce fut un sacrifice financier, c’était une grosse somme pour moi à l’époque.

Dans ces conditions, j’aurais pris une scie comme celle-ci. Maintenant pour qui en a les moyens, on prend davantage plaisir avec un outil de gamme pro, c’est certain.

A noter : La même scie est vendue 260 euros, chez HM Diffusion, qui est évidemment coutumier du fait.

En lien, video Youtube en anglais de la scie ( Woodtsar Divar )

Publié par : footixoutils | 16 février 2012

Achats en VPC

Mailbox : photo de Joey Rozier ( lien en fin de billet )

Ce post ne se veut pas un banc d’essai ou un test des sites de vente par correspondance en matière d’outillage et d’électroportatif, mais seulement le fruit de mes réflexions après quelques dizaines de commandes passées en quelques années.

HM Diffusion ( HMD ):

A tout seigneur tout honneur, ce site est la référence nationale, il a sans doute donné à beaucoup l’envie et les moyens de se lancer dans le travail du bois. Le catalogue est agréable ( encore qu’il me fasse nettement moins rêver depuis que j’ai eu entre les mains celui d’Axminster ), le service est convenable, la livraison relativement rapide.

Les produits proposés sont généralement de qualité, même si ces dernières années des produits génériques chinois sont venus gonfler la ligne de produits à des prix qui feraient franchement rire l’acheteur potentiel que je suis si je ne sentais pas gêné ( pour rester courtois ) par le manque évident de retenue du vendeur.

Un exemple parmi bien d’autres, un aspirateur, à gauche chez Leroy-Merlin ( 104,90 euros ), à droite chez HMD( 198 euros ) :

ou un forêt Kreg, là on frise le grotesque ( comparaison HMD 40 euros et Axminster, 14,84 euros) :


Même lors des opérations commerciales, les tarifs restent plus élevés que dans les magasins physiques ou que chez les autres VPCistes.

A noter en revanche que les déstockages sont souvent intéressants chez HMD.

En résumé, mon avis sur ce site marchand :

Frais de port : souvent gratuit ( promotion ) sinon 7 euros
Délai d’acheminement : raisonnable  ( quelques jours )
SAV : je n’ai jamais eu à le solliciter
Tarifs pratiqués : les plus élevés du marché, couramment 10 % lors des opérations commerciales
Catalogue : riche, agréable et complet
Site web : complet et très fourni : informations, notices et suppléments « tours de main » en pdf. La navigation est quelquefois un peu touffue.
Newsletter : fréquentes ( mail )

Lien vers le site marchand : HM Diffusion

Métiers et passions :

Toujours beaucoup de promotions chez Métiers et Passions

Il s’agit là du site marchand français que j’utilise le plus couramment, Métiers et passions est le pendant « bricoleur » du site « pro » Ottelo. Contrairement à ses concurrents, le site est plus généraliste, proposant des outils pour le métal et une large gamme d’équipement d’atelier. Les prix restent relativement élevés mais les périodes de promotions sont quasiment continues ( souvent deux promotions se chevauchent ), les frais de ports sont régulièrement offerts.

La gratuité des frais de ports s’appliquent  éventuellement également sur les produits lourds dont la livraison est habituellement lourdement facturée ( un exemple : pour un produit facturé 80 euros et pesant 25 kg, les frais de port peuvent s’élever à 35 euros ), c’est alors le moment idéal pour s’offrir une machine ou un étau !

Il est arrivé qu’une opération commerciale offre une réduction sur l’ensemble du site, dans les faits cela reste cependant rare.
Les produits proposés le sont en différentes qualités suivant la gamme choisie, les premiers prix dans le domaine de l’outillage bois : serre-joints, sauterelles, fraises spécifiques sont de qualité suffisante, en tout cas ils conviennent pour mon usage qui n’est pas intensif.
Les offres commerciales ponctuelles sur ces produits peuvent atteindre 40 %,  je les achète très souvent à cette occasion.
Curieusement en ce qui concerne l’électroportatif, le meilleur côtoie le pire : les marques choisies ne le sont pas toujours avec soin, dans ce domaine, le site est très largement le plus cher du marché.

A noter : un site web très vieillissant, quelquefois lent à répondre et au fonctionnement pas toujours très rigoureux.

En résumé, mon avis sur ce site marchand :

Frais de port : souvent gratuit ( promotion ), sinon 8 euros, inflation avec la masse
Délai d’acheminement : rapide ( 2 ou 3 jours ouvrés )
SAV : je n’ai jamais eu à le solliciter
Tarifs pratiqués : raisonnables, promotions constantes et très intéressantes.
Catalogue : riche, agréable et complet
Site web : vieillisant, fonctionnement erratique à l’occasion.
Newsletter : très fréquentes ( mail et papier)

Lien vers le site marchand : Métiers et passions

Axminster :

Une affleureuse Bosch bleue et ses accessoires à 156 euros, cela surprend...

Wow !

Je ne pratique ce site que depuis peu, mais là, on confine au miracle :
♦ prix canons ( on est couramment à demi-tarif par rapport aux VPCistes fraçais ).
♦ livraison faster than light
♦ service après vente réactif, efficace et urbain
♦ ligne de produits introuvables en France
♦ site web agréable, réactif, complet, très bien fait, la fonction « view all » est une référence.
♦ catalogue papier de grande qualité ( ai-je dit passionnant ? ).

La ligne de produits est vaste, il n’y a pas de bas de gamme chez ce marchand. Les offres de déstockage sont particulièrement intéressantes.

C’est au Royaume-uni, mais c’est un sans faute. Je suis affligé de devoir commander hors de mon pays pour trouver tarifs raisonnables, service de qualité et offre pléthorique.

En résumé, mon avis sur ce site marchand :

Frais de port : 15 euros pour une petite commande, inflation avec la masse
Délai d’acheminement : très court ( 2 ou 3  jours )
SAV : excellent
Tarifs pratiqués : incroyables pour un français
Catalogue : le meilleur
Site web : formidable
Newsletter : très fréquentes ( mail )

Lien vers le site marchand : Axminster

Outillage 2000 :

Ce site marchand est doublé d’une boutique physique.
Le site web a été remis au goût du jour récemment, il est maintenant plus clair et plus agréable à utiliser. Les prix pratiqués sont souvent attractifs, les délais de livraison rapides, certains produits sont exclusifs à ce fournisseur.

Le site propose du matériel de bas de gamme ainsi que le meilleur. Ainsi, la gamme Fox y côtoie Festool.
Le principal reproche que je puisse faire à ce marchand concerne le SAV : il pose problème tant au niveau téléphonique que physique. La raison en est un manque très net de diplomatie, de sens commercial et de qualités relationnelles de l’interlocuteur auquel j’ai eu affaire à plusieurs reprises.
C’est infiniment regrettable.

En résumé, mon avis sur ce site marchand :

Frais de port : gratuit
Délai d’acheminement :  court ( 3 à 5  jours )
SAV : inadéquat
Tarifs pratiqués : raisonnables
Catalogue : limité
Site web : amélioré récemment
Newsletter : fréquentes ( mail et papier )

Lien vers le site marchand : Outillage 2000

Debonix :

Très bon site marchand pour l’outillage électroportatif.
Les prix pratiqués sont très intéressants, il est en outre souvent possible d’obtenir une réduction de 5 % sur les produits. Les offres de déstockage sont toujours très intéressantes chez Debonix.
Le choix est large, il concerne uniquement des gammes d’outils professionnels et la livraison rapide et sans souci.
Le SAV est réactif et efficace. A l’occasion d’une commande, un document manquant m’a été envoyé par mail dans la journée.

Il n’y a pas de catalogue papier, le site web n’est pas au niveau des meilleurs, mais il joue parfaitement son rôle.

En résumé, mon avis sur ce site marchand :

Frais de port : gratuit à partir de 50 euros
Délai d’acheminement :  court ( 3 à 4 jours )
SAV : réactif
Tarifs pratiqués : très bas
Catalogue : néant
Site web : convenable
Newsletter : fréquentes ( mail )

Lien vers le site marchand : Debonix


La photo de titre est due à Joey Rozier
( Licence Creative Commons Non commercial – Attribution )

« Newer Posts - Older Posts »

Catégories